Fonction Publique Hospitalière : un modèle en souffrance !

Depuis de nombreuses années, la fédération des services publiques CFE CGC dénonce un système de santé en souffrance.
L’accélération des rythmes de travail, les réorganisations multiples et anarchiques, l’augmentation constante de l’activité dans une logique purement économique, se font avec un management institutionnel de plus en plus dur et autoritaire.
Dans ce contexte, la fédération des Services Publics CFE CGC dénonce une nette dégradation des conditions de travail; avec un impact défavorable sur la santé et la vie privée des professionnels et une perte du sens profond du soin.

La fédération des services publics CFE CGC rappelle que les professionnels de santé ne sont nullement réfractaires aux changements, qu’ils accompagnent au contraire et de fait, depuis de longues années. Mais ils déplorent les réformes successives des établissements décidées le plus souvent rapidement et sans concertation. Malgré les alertes lancées sur l’épuisement des agents et les risques de mises en dangers des patients, nos décideurs restent indifférents.
La fédération des services publics CFE CGC condamne notamment les nominations à la direction des établissements de santé de technocrates hermétiques à la nécessaire vision soignante et de cadres d’industrie dont le management autoritaire et méprisant développe la compétition au détriment de la collaboration, un principe pourtant fondamental dans les métiers de la santé.
Aujourd’hui les agents de la FPH exercent leurs missions dans des conditions de travail particulièrement toxiques et épuisantes.
Aucune réforme ne pourra être conduite sainement sans prévention active corrélée aux RPS.
La fédération des services publics CFE CGC exige l’arrêt des réformes, tenant compte des seuls objectifs politiques et comptables. Elle attend une modernisation du système de santé qui se fasse avec les professionnels et non pas contre eux.
Elle défend les valeurs et missions du service public de la santé qui permettent la prise charge continue de tous les patients sans distinction (sociale, financière ou médicale). Ces missions nécessitent des personnels performants et en bonne santé.
La fédération des SP CFE-CGC exige des pouvoirs publics la protection de la santé de ses professionnels hospitaliers et la reconnaissance de leurs compétences : la reconnaissance du burn out et de la pénibilité de certains métiers ; la revalorisation des primes ; des effectifs adaptés à l’activité dans les hôpitaux comme dans les EHPAD.
Elle exige la mise en place des réformes dans la concertation et le respect du dialogue social. Enfin, elle revendique la valorisation des compétences et des diplômes, la mise à disposition urgente de moyens humains pour former les nouveaux professionnels et les étudiants; et pour accompagner l’arrivée des nouvelles technologies et les réorganisations par des formations continues adaptées.

Cliquer pour télécharger l’info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CFECGC FPH *