Dons de jours aux proches aidants… comment ça marche ?

La Loi n°2018-84 du 13 février 2018 prévoit qu’un salarié peut, sur sa demande et en accord avec son employeur, renoncer anonymement et sans contrepartie à tout ou partie de ses jours de repos non pris au bénéfice d’un autre salarié de l’entreprise qui vient en aide à une personne atteinte d’une perte d’autonomie d’une particulière gravité ou présentant un handicap.

Quels types de jours peut-on donner ?
– vos jours ARTT en partie ou en totalité ;
– vos jours de CA en partie ou en totalité de sa durée excédent 20 jours ouvrés (donc sur la base de 5-6 jours).
– vos jours CET en partie ou en totalité.
Le nombre de jours de congés supplémentaires qu’un agent peut recevoir par ce biais est plafonné à 90 jours par enfant ou par personne concernée et par an.

Télécharger le tract complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CFECGC FPH *