Egalité professionnelle : avant projet de protocole

Dans le cadre d’une réunion sur « L’Avant-projet de protocole d’accord sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique – 2018 » présidée par M. Olivier DUSSOPT– Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Comptes et de l’Action Publique – le Président du SNSH CFE-CGC est intervenu pour :

« (…) se réjouir de la prise en compte, au moins dans la forme du texte, des « personnels contractuels » et des disparités et discrimination dont ces derniers sont victimes dans leur accès à la fonction publique. » en précisant cependant qu’il serait « néanmoins de passer rapidement de l’intention à l’action c’est à dire de la connaissance statistique et de la poursuite des testings ministériels – encore – à des actions concrètes pour limiter ces disparités salariales qu’elles soient Femmes / Hommes ; Femmes / Femmes ou Hommes / Hommes à métier et compétences communes équivalentes ».

L’égalité salariale Femmes / Hommes est un réel sujet de préoccupation pour la CFE-CGC qui mettra tout en oeuvre pour que cette dernière disparaisse au sein de la Fonction Publique en générale et au sein de la Fonction Publique Hospitalière en particulier, quel que soit le statut des agents publics.

Recours généralisé aux contractuels… pour nous, c’est non !

Le Gouvernement a lancé une concertation sur le « recours accru aux contractuels » le 15 mai 2018.
Derrière cette périphrase, se cache un « tour de passe-passe » : en fait, le Gouvernement souhaite casser le statut de la fonction publique et remplacer les fonctionnaires par des agents contractuels !!!
On se dirige tout droit vers un contrat de travail low-cost dans la fonction publique.
Le Gouvernement souhaite que les employeurs publics aient plus de « souplesse » pour recruter (… et licencier) leurs agents, qui auront alors, on l’a bien compris, beaucoup de devoirs et très peu, ou pas, de droits.
A entendre le Gouvernement, le seul moyen de s’adapter aux mutations importantes de la société et de moderniser l’administration, serait d’avoir recours à des agents contractuels, en lieu et place des fonctionnaires !

Télécharger le tract pour lire la suite…