Pseudo rendez-vous salarial du 2 juillet 2019

Ce jour, l’ensemble des organisations salariales représentatives étaient conviées par Olivier DUSSOPT, au rendez-vous salarial sensé répondre aux attentes des 5,5 millions agents publics.
Hormis quelques mesures certes significatives pour les agents concernés (augmentation du remboursement des repas de 15,25€ à 17,50€ ou revalorisation du chèque CESU de 5 % par exemple) mais notablement insuffisantes en matière d’augmentation globale du pouvoir d’achat, ce rendez-vous s’est bel et bien transformé en fiasco !

Aucun mot notamment du représentant du gouvernement sur la mesure incontournable en matière de mesures générales : l’augmentation du point d’indice.

L’ensemble des agents publics est confronté aujourd’hui à une politique hors sol qui les méprise !
La fédération des services publics engagera dès la rentrée des actions significatives devant ce déni du dialogue social.

Télécharger le tract

Congés bonifiés : la CFE-CGC entendue

Reçu en audience, le 27 mai 2019, par le conseiller outre mer à la Présidence de la République sur le sujet des congés bonifiés, le délégué fédéral, Cédric BOYER a proposé de laisser le choix aux agents entre :

  • la formule actuellement en vigueur
  • et la nouvelle formule proposée par le gouvernement, à savoir
    « partir plus souvent mais moins longtemps ».

Le 14 juin, nous apprenons que cette proposition a été entendue, le gouvernement laissera le choix aux agents ultramarins !

Télécharger le tract

Le gouvernement vient de réussir le tour de force de mettre l’ensemble des organisations syndicales dans la rue !

Le gouvernement vient de réussir le tour de force de mettre l’ensemble des organisations syndicales dans la rue !
La cause : un projet de réforme dans la fonction publique attentatoire aux statuts de la fonction publique et aux droits
des agents.

  • Ce projet c’est :
    • Une menace sur les principes d’égalité et de neutralité des agents ;
    • Un recours systématique aux contrats ;
    • Une remise en cause des commissions administratives paritaires
    • avec perte des garanties fondamentales (transparence, égalité de
    • traitement, indépendance) ;
    • Une fusion CT et CHSCT remettant en cause le niveau d’expertise
    • de chaque échelon ;
    • Un transfert ou abandon de missions vers le secteur privé avec à
    • la clé la suppression de 120000 emplois par mobilité contrainte etc…
» Lire la suite

Grève unitaire du 9 mai 2019

Les organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires, et UNSA de la Fonction publique
affirment de nouveau leur attachement aux valeurs du service public et à une Fonction publique au service de toutes et tous,
porteuse de l’intérêt général.
Depuis de nombreux mois, en dépit de leurs revendications et propositions, elles constatent que le pouvoir exécutif poursuit une politique contraire aux intérêts de la population, néfaste pour les missions publiques et pour les agent-e-s. Le
gouvernement pratique le double langage en prônant la modernisation de la Fonction publique et le respect des agent-e-s
public-que-s, alors même qu’il ne revalorise pas leur rémunération, qu’il supprime des postes, engendrant une forte
dégradation des conditions de travail, et veut affaiblir leurs droits et garanties.
Les personnels, avec leurs organisations syndicales, revendiquent l’augmentation de la valeur du point d’indice afin d’améliorer leur pouvoir d’achat, la suppression du jour de carence et rappellent leur opposition aux 120 000 nouvelles suppressions de postes annoncées.

» Lire la suite

Réforme de la Fonction Publique – Interview de Nathalie MAKARSKI

En France, la réforme de la fonction publique a franchi une étape décisive avec sa présentation en Conseil des Ministres.  Le texte sera examiné demain (jeudi) à l’Assemblée nationale. Défendu par le gouvernement comme une nécessité pour rendre la fonction publique plus réactive face aux nouvelles attentes des citoyens, le projet de loi prévoit la suppression de 120 000 postes d’ici à 2022 sur les effectifs de l’Etat, ceux des hôpitaux et des territoires. Une orientation strictement budgétaire, selon les syndicats, et qui risque d’aboutir à une précarisation des services publics, estime Nathalie Makarski, Présidente des Services publics CFE-CGC au micro d’Agnieszka Kumor

Séance plénière du CIAS : la CFE-CGC réagit !

À l’heure où les agents publics subissent des réformes successives et très contraignantes au point d’impacter considérablement leurs conditions de travail et leur qualité de vie ;
Alors que le budget dit « social », nettement insuffisant au regard de ce qu’il devrait légitimement apporter aux fidèles serviteurs de l’État, est en constante diminution malgré le nombre de bénéficiaires qui augmentent ;
Alors que la CFE-CGC dénonce depuis plusieurs années une sous-consommation systématique et quasi-organisée de ces crédits d’action sociale ;
Voilà que désormais, lors de la séance plénière du CIAS du 11 avril 2019, le représentant de l’Administration (DGAFP) se réjouit
de l’économie de 6,8 M€ réalisée sur le budget action sociale des agents !!

» Lire la suite
1 2 3 5